Micro-fraisage et UGV au service de la miniaturisation

mar., septembre 06, 2016

Catégorie : After Sales, Event, Milling Machines, News, Press-Release

Micronora, stand DATRON 458-460, Hall A2

Support pour plaque microfluidique

Article paru sur www.devicemed.fr :

 

"Datron (Hall A2, Stand 458-460) présentera sur Micronora sa gamme de centres d'usinage UGV dédiée au micro-fraisage. Celle-ci permet de répondre aux besoins croissants de miniaturisation qui caractérise les DM, qu'il s'agisse de dispositifs microfluidiques ou de petits implants.

 

Si les technologies de fabrication dites "additives" ouvrent de nouvelles possibilités en termes de R&D, voire de production de dispositifs médicaux, la fabrication par procédés soustractifs, telle que le fraisage, reste incontournable face à la miniaturisation qui s’impose dans l’industrie médicale.

 

Spécialiste de l’usinage à grande vitesse (UGV) et du micro-fraisage, Datron propose dans ce domaine des centres d’usinage adaptés aux exigences croissantes des micro et nanotechnologies dans le médical. Dès 2009, en présentant son centre d’usinage D5 dédié à la fabrication de prothèses dentaires, le constructeur allemand permettait l’usinage des alliages très durs avec la précision requise pour la fabrication de pièces implantaires. Une gageure à l'époque !

 

Aujourd’hui encore, l’UGV associé au micro-fraisage, apparait comme la solution de choix lorsqu’il s’agit de transformer un matériau imposé sans en modifier sensiblement la structure moléculaire ou les caractéristiques mécaniques. C’est aussi la réponse technique la plus adaptée quand il s’agit de réaliser de très petites formes complexes, en respectant une précision élevée.

 

Plaque de support microfuidique.

Plaque de support microfuidique usinée par micro-fraisage UGV.

 

Ces deux qualités sont particulièrement importantes dans les applications microfluidiques ; à savoir la distribution de fluides en quantité très faible et précise. Dans ce domaine, la réalisation de canaux très fins et peu profonds avec une grande précision géométrique et dimensionnelle est un impératif. De plus, compte-tenu de l’importance que prennent les phénomènes de viscosité au niveau des zones de contact entre fluide et solide, les états de surface et la précision d’usinage des rayons et des angles sur le parcours du canal deviennent très impactants.

 

Pour ce type d'application particulièrement exigeante, les solutions UGV de Datron se distinguent pas des broches très haute-fréquence (60.000 t/min), permettant l’utilisation d’outils extrêmement fins, des tables à vide simplifiant le bridage, sans déformation ni vibration, et un palpeur 3D de précision, corrigeant les irrégularités géométriques des pièces brutes en Z. Ce dernier point est essentiel pour garantir la profondeur régulière des canaux sur toute leur longueur, donc les volumes de fluide. En outre, l'introduction d’éléments polluants est évitée par le recours à une micro-lubrification à l’éthanol. Il est ainsi possible de minimiser ensuite le nettoyage des pièces. Enfin, les caractéristiques inhérentes à l’UGV, telles que l’absence de dégagement de chaleur, garantissent la réalisation de canaux parfaits y compris dans des plastiques très délicats.

 

De manière générale, les solutions UGV de Datron sont conçues pour répondre aux problématiques de miniaturisation qui comprennent l’intégration croissante de microsystèmes électroniques, mécaniques et optiques, imposant l’usinage de petits boitiers, et de pièces micromécaniques et électroniques de plus en plus complexes et précis dans des matériaux high-tech. Cela concerne aussi l’usinage de petits implants en titane ou en PEEK, de moules de thermoformage pour la réalisation de blisters dans le pharmaceutique, etc."

<- retour vers Presse

Shadow frame